Une de nos nièces est l'auteur de ce livre que je viens de finir

51ztWaIAaJL

 

Ce livre qui résume bien la vie d'étudiants catho bien entourés  est agréable à lire, drôle et parfois émouvant (j'ai versé une larme à la mort de Claire)... Malgré le rythme effréné de l'étudiant, on peut dire "vive la vie d'étudiant" telle que celle-ci ; vie privilégié quand même... qui me rappelle la mienne bien lointaine...

 

Comme j'ai toujours un oeil critique quant aux fautes, j'en ai vu quelques unes... Mais peut-être est-ce à l'édition que ces fautes se sont formées ;

ex : 

Je ne sais plus à quelle page, on nous présente le chien "Pancréas" mais il doit manquer un morceau de phrase

Mais celle qui m'énerve par dessus tout, que je retrouve partout ou presque le "pareil que" à la place de "pareil à" p.260

 

En tous les cas un bon livre qui détend

 

Une chose m'étonne cependant sur cette génération, bien que ce ne soit pas le thème,  c'est leur propension à boire. Ce n'est pas particulier à ce livre, quoique l'alcool pousse à certains actes ; c'est valable aussi dans la réalité.

Lorsque je pense à nos années d'étudiants et particulièrement aux soirées, nous avions du punch ou de la sangria au début, à notre arrivée, et ensuite c'était jus de fruits, sodas, eaux.... et les parents veillaient au grain....

Entre nous, il n'y avait pas d'alcool, du café oui, à flots....

Le minimum vital actuellement est la bière....

 

Je ne pense pas que cela soit un progrès... sauf pour les producteurs