Je viens de terminer le troisième tome  de "Un bonheur si fragile"

51pgKfyqIxL

Il m'a moins plu que les autres... je l'ai trouvé long, un peu répétitif...

Corinne a cinq enfants maintenant et fait marcher la propriété pendant que son mari est "ailleurs"... La famille Boisvert est pareille à elle-même et d'une mauvaise foi incroyable ; le père de Laurent vend son hôtel pour le plus grand bonheur du curé.... Il y a la guerre puis, en 1918 la grippe espagnole ....

Les expressions québéquoises sont toujours là pour notre plus grand bonheur... "pantoute !", "être en famille"(attendre un enfant), "faire le train"(faire le travail), "c'est correct", etc... savoureux !

 

Pour le 4ème et dernier tome je vais attendre un peu, il n'est pas en Livre de Poche....