519yWzuTcvLPierre GILLIARD est donc l'auteur de ce livre mais, surtout, le précepteur du Tsarévitch Alexis, fils de Nicolas II et la tsarine Alexandra Feodorovna. Alexis est hémophile et très souvent alité. A cause de cela, Nicolas II abdiquera en faveur de son frère et non son fils. Cet enfant n'a jamais de mouvement de révolte et pourtant, il souffre terriblement... Le précepteur s'est aussi un peu occupé de l'enseignement des quatre filles du couple de tsars : Anastasia, Olga, Tatiana et Maria. L'auteur raconte donc les quelques années qu'il a passées avec eux.

L'on voit que Nicolas II est bon mais faible, qu'il a été trompé par ses proches conseillers, que Raspoutine a eu une emprise considérable sur la tsarine...

On traverse avec lui la Révolution de1905, la première guerre mondiale et la guerre civile qui amènent les bolchevicks au pouvoir, Lénine en tête... Là c'est l'épuration... Les Romanov sont alors massacrés ("crime d'une brutalité inouïe... exécuté sur les ordres de Moscou"), ainsi que plusieurs de leurs proches dans la famille et ceux qui leur sont restés fidèles dont des domestiques. Ce sont des héros, morts en martyr.

Nous vivons donc pendant toutes ces périodes avec eux...

Lors de leur "emprisonnement" dans leur maison, ils étaient gardés par des soudards grossiers, ivrognes... et voici ce qui arrivait à qui approchait cette famille hors du commun : "Peu à peu, toutefois, ces gardiens s'humanisèrent au contact de leurs prisonniers. Ils furent étonnés de leur simplicité, attirés par leur douceur, subjugués par leur dignité sereine, et bientôt ils se sentirent dominés par ceux qu'ils avaient cru tenir en leur pouvoir. L'ivrogne Avdéïev lui-même se trouva désarmé par tant de grandeur d'âme ; il eut le sentiment de son infamie. Une profonde pitié succéda chez ces hommes à la férocité du début."

 

Au milieu du livre se trouvent quelques photos de famille....