61lUydhSxAL

 

Un premier roman très bien écrit sur un fait historique que nous ne connaissons pas lors de l' occupation japonaise en Corée (entre autres peuples) ... 

 

Hana est une haenyeo, comme sa mère et toutes les femmes de sa lignée, c'est-à-dire une femme qui pêche en apnée en eau profonde. Elle vit sur une île coréenne paisible, Jeju,  avec ses parents et sa petite soeur qui a 7 ans de moins qu'elle, Emi.

p. 17 "Sa soeur était trop jeune pour plonger avec elle lorsqu'elles partaient si loin."

 p.20 " (...). Tu es une grande soeur désormais et ce rôle implique des responsabilités, dont la première est de la protéger." et p.21 "Hana sait que protéger sa soeur signifie la tenir à l'écart des soldats japonais".

et c'est qu'elle fait, elle se laisse emmener par des soldats, à la place de sa petite soeur.... Elle est enlevée comme des millions de femmes dans ce pays, pour être "femmes de réconfort" c'est-à-dire esclaves sexuelles...

 

C'est un récit à deux voix alternées ;  Hana d'un côté et tout ce qu'elle traverse de tortures, de difficultés, et Emi d' autre part, qui passera sa vie, dure aussi, à rechercher cette soeur aimée...

 

Les personnages ont été inventés mais pour servir cette histoire réelle qui est très longtemps passée sous silence. 

Ce livre est par moments atendrissant, léger, poétique ce qui repose des autres passages très durs...

p. 20 "Cette petite fille qui riait pour tout et pour rien, riait d'un rire si contagieux. Elle était devenue le point d'ancrage d'Hana, qui la reliai au rivage, qui la reliait à la vie."

p.175 : "Toutes les guerres sont des crimes contre les filles et les femmes de ce monde !"

p. 372 "le rire de sa soeur se mêle au bruit des vagues".

 

Le livre se termine pas les "notes de l'auteur", très intéressantes aussi où elle explique pourquoi elle a choisi ces personnages, l'histoire de ce roman....