Pendant très longtemps, la nature, tout ce vert me donnait mal à la tête. Partant en vacances avec la famille, je détestais ces routes que je trouvais longues mais longues, n'aimant que la traversée des villages, au grand dam de nos parents, il faut le dire....

Vers l'âge de 23-24 ans, j'aspirais au calme, loin de la ville... changement abrupt ! Mais ce n'est qu'en commençant à peindre et donc à regarder avec attention les sujets divers et variés, que j'ai arrêté de voir "tout en plat"....

Maintenant, je me délecte d'un paysage, quelqu'il soit.... Et voici quelques vues, à la manière d'un peintre.... (l'appareil-photos est plus vite dégainé que mes pinceaux !)

002

005

007

008