51LqcxrbLqL

est le livre que je viens de terminer....

Je n'irai pas par quatre chemins, JE N'AI PAS AIME ! Un petit bémol cependant vers la fin du livre....

L'histoire est bien ficelée, certes mais je n'ai pas apprécié le style sec, rapide (puisque l'enquête ne dure que trois jours) ; les phrases sont coupées, hachées, on sent qu'il n'y a pas de temps à perdre. 

. A la page 347 du Livre de Poche il y a : "(...) ce regard glacé, comme une lame" ; je dirais que l'auteur a ce regard glacé sur les évènements dont il nous fait part ; pas de place aux sentiments, il sait où il va.

Certaines phrases m'ont quand même amusées, un peu d'humour mais un humour spécial sur lequel on ne s'attarde pas qui me fait penser à une personne qui sourit de la bouche mais pas des yeux.... Un humour tronqué... ex : "(...) et lui cuisinerait des pommes de terre tristes comme ses fesses."

J'ai relevé une phrase : "Elle se précipite sans un mot, dépasse le grand flic, manière de prendre l'affaire en main, on leur apprend aussi la fermeté à l'école, de toute manière, six mois dans un hôpital et vous savez tout faire dans la vie." : une vérité sur les infirmières de maintenant.

 

Les "sous-chapitres" sont les heures, les minutes.... et là, la personne qui raconte n'est pas forcément la même.

Je n'aime pas non plus les descriptions détaillées des tortures... relatées de façon professionnelle, implacable

C'est le troisième d'une trilogie mais je n'ai pas lu les précédents... Qu'importe ! on comprend bien quand même !